Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Sylvain Leforestier


Marie Paule… de Belle à Barbara
Onze ans après avoir, pour la première fois, rendu hommage à celle qui lui a donné envie de chanter, Marie Paule Belle revient sur scène dans un tour de chant réunissant son propre répertoire et celui de Barbara. Les 17 et 18 octobre, à L'Alhambra.
Comment vous est venue l'idée, en 1999, de chanter des chansons de Barbara ?
Cela faisait des années que j'avais envie de lui rendre hommage, de la remercier, même avant sa disparition. Car c'est à elle que je dois, comme à Jacques Brel, mon chemin de vie. C'est grâce à Barbara et à Brel que je chante. Tous deux m'ont fait pleurer lorsque je les ai vus sur scène. Et puis, Barbara est l'idole de mon adolescence : c'est la première femme auteur-compositeur, c'est une chanteuse qui, comme moi, jouait du piano, qui parlait d'amour de façon si belle, si personnelle... Je n'ai, bien sûr, jamais eu l'intention de la remplacer en chantant ses chansons, mais plutôt de rentrer dans son univers et de tenter de le faire revivre. "J'ai imaginé que je faisais la première partie d'un spectacle de Barbara"

De quel pan du répertoire de Barbara vous sentez-vous la plus proche ?

Évidemment, la facilité serait de dire les chansons humoristiques. Mais, j'ai toujours eu un tempérament mélancolique. Mes chansons préférées de Barbara sont Attendez que ma joie revienne, Joyeux Noël, Dis quand reviendras-tu ?... Dans Marie Paule... de Belle à Barbara, j'ai choisi de ne pas chanter les chansons tristes de Barbara, afin de donner plus de légèreté à ce spectacle. J'ai ainsi enlevé Le Mal de vivre, La Solitude...

Comment va s'organiser ce tour de chant ?

J'ai imaginé que je faisais la première partie d'un spectacle de Barbara. Il y aura donc d'abord mes grands succès et des chansons de mon nouvel album, qui sortira prochainement sur un site Internet participatif* à travers lequel le public peut devenir producteur de mon disque. Et puis, en deuxième partie, je chanterai des chansons de Barbara. J'ai prévu d'ajouter quelques titres que je ne chantais pas lors de mon premier hommage, des chansons plus contestataires.

Quel regard la musicienne que vous êtes porte-t-elle sur l'univers musical de Barbara ?

Barbara avait une façon très personnelle, très étonnante de composer. Elle faisait des écarts sans transition d'accords, pratiquait beaucoup de ruptures dans les suites harmoniques. Elle créait des mélodies très classiques, très simples, mais s'amusait à les traficoter, à les transposer de façon très particulière.

Quel souvenir gardez-vous de la femme qu'elle était ?

Barbara était une femme très généreuse, extrêmement drôle, qui parlait très vite, qui était très volubile. C'était vraiment, comme on dit, un "personnage", une femme hors du commun.
* www.akamusic.com.
Interview par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 09/10/2010

-
Haut