Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Didier Gustin
L’ami qui vous veut du bien
Ce comédien, imitateur aussi talentueux que sympathique, sera sur la scène du Petit Gymnase dès le 28 septembre dans un "show très chanté" dont le titre, "Ajoutez comme ami", s'inspire de ces réseaux sociaux sur lesquels, dit-il, on triche tous. Comme sur Facebook et autres, faisons passer l'info !
Didier, comment devient-on imitateur ?
C'est un don que l'on cultive seul. Pour ma part, je l'ai découvert en chantant dans ma chambre des chansons de Sardou, Nougaro, Higelin ou Eddy Mitchell. Dès lors, j'ai commencé à "collectionner" les voix et lorsque je suis arrivé à une centaine, j'ai écrit un spectacle et suis venu à Paris. Tout est allé très vite, j'ai d'abord joué au Tourtour avant de me retrouver, un an après au Théâtre de la Ville !

Mais vous jouez aussi la comédie et chantez, là. Vous avez pris des cours ?

Non, j'ai appris sur le tas grâce à mes différents metteurs en scène, Hubert Drac puis Stephan Meldegg. Et j'ai continué à avancer, par exemple en jouant dans des pièces de théâtre, chose que j'adore et que je fais régulièrement, entre deux de mes créations.

Dans tous vos spectacles, vous racontez une histoire. Quelle est celle de Ajoutez comme ami ?

Le personnage central est un professionnel du spectacle qui monte des tournées un peu foireuses depuis vingt ans. Il est à bout de souffle, il n'en peut plus des problèmes qu'il rencontre avec les uns et les autres, artistes ou pas. Pourtant, aujourd'hui, il tente vaille que vaille de monter une soirée prestigieuse avec de très nombreuses vedettes et ça ne va pas être du gâteau ! D'ailleurs, avant même que les artistes n'arrivent, il est en plein stress. Mais quand ils déboulent du bar un peu éméchés, c'est déjà la cata !

Quelles voix allez-vous nous proposer cette fois ?

Mon challenge sera d'interpréter tous les chanteurs que je peux faire. Autant dire qu'en une heure quinze, ça ira à 100 à l'heure ! Il y aura des chanteurs actuels, d'autres de la génération précédente et même des artistes disparus. De Julien Doré à Chedid, Cabrel en passant par Maé et bien d'autres, on passera d'un style musical à un autre en permanence, mais ce sera un spectacle résolument rock grâce à la présence de guitares électriques. Même La Mamma d'Aznavour deviendra rock, c'est tout dire ! Cependant, cette soirée recèlera bien des surprises puisque Sarko fera un one-man-show, Giscard racontera des blagues salaces, Besnehard fera des étincelles dans son rôle d'attaché de presse... Il y aura donc une alternance de sketches et de chansons et l'ensemble, tour à tour drôle et émouvant, sera plus complet que ce que je fais d'habitude... et encore mieux qu'un apéro géant. J'ai hâte de commencer !

Il semblerait que vous ayez participé à un projet télévisé top secret ?

Oui mais qui dit top secret... Je peux cependant vous dire qu'une chaîne m'a offert une carte blanche pour la fin de l'année. Ce sera une émission assez ambitieuse et haut de gamme dans l'esprit de celles de Maritie et Gilbert Carpentier. J'en rêvais ! J'espère que les téléspectateurs prendront autant de plaisir à la voir que moi à la faire !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 11/10/2010

-
Haut