Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Le Président, sa femme et moi !
À L’Alhambra
Intrigues sous les ors de la République ! Afin de parfaire l'illusion d'être sur tous les fronts, le Président Thomas Barowski vient de recruter un sosie, modeste vendeur de canapés de son état. À peine intronisé dans les bureaux lambrissés de l'Élysée, le malheureux se retrouve, par un fâcheux concours de circonstances, projeté dans l'arène médiatique, nez à nez avec la première dame qui, furieuse de ne pas avoir été mise dans la confidence, se chargera, non sans malice, d'exploiter la supercherie présidentielle à son bénéfice ! Avec Bernard Uzan aux commandes, Alexandra Vandernoot, Michel Guidoni, Jean-Marie Lamour et Vanessa Guedj nous convient à un vaudeville rocambolesque à coup sûr hilarant !
Bernard Uzan
auteur et metteur en scène


Talentueux scénariste et réalisateur pour le cinéma et la télévision, Bernard Uzan pensait dans un premier temps adapter ce conte loufoque pour le petit écran : "Même si les chaînes trouvaient le pitch très drôle, le seul fait d'évoquer le couple présidentiel les tétanisait : étant tributaires des actionnaires et de leurs copains, elles ne veulent froisser personne ! J'ai donc adapté le scénario pour le théâtre, d'autant que le spectacle vivant me tentait depuis longtemps ! Les auteurs mettant rarement en scène leurs propres textes, on a ensuite voulu me dissuader de le monter moi-même ! Je trouve pourtant cela très gratifiant et assez facile, dans la mesure où je suis la personne la mieux placée pour connaître mes intentions ! Quand je n'ai que cinq minutes à la télévision pour mettre en place une scène et la tourner, je peux ici approfondir le jeu du comédien, creuser, revoir, essayer... C'est passionnant ! L'action se passe dans l'antichambre du bureau du Président, dans un cadre classique : je ne souhaitais pas que le décor et les costumes parasitent l'histoire qui est suffisamment forte et riche à elle seule pour s'inscrire dans la tradition du boulevard, avec ses portes qui claquent, ses entrées et ses sorties. C'est une fable, avec une morale qui ne plaira peut-être pas à tout le monde ! L'idée du double m'est venue, quand, au début de son règne, Nicolas Sarkozy galopait la campagne ! J'invite à regarder à la loupe le spectacle qu'il nous donne à voir, en le déformant et l'exploitant de manière comique. Nous nous sommes bien sûr inspirés de ses boulettes, vu qu'il y a là un formidable creuset ! Je n'avais pas d'idée précise de comédien pour le rôle du Président mais le hasard a fait que j'ai rencontré l'imitateur Michel Guidoni qui est son clone, physiquement et vocalement !"


Alexandra Vandernoot
première dame de France


Dans le rôle de la chanteuse devenue first lady, nous retrouvons la délicieuse et pétillante Alexandra Vandernoot, heureuse de renouer avec le théâtre : "Cela fait dix-neuf ans que je n'ai pas fait de théâtre... depuis que j'ai rencontré Bernard, d'ailleurs ! Comme j'ai beaucoup tourné, il m'était justement difficile de me dédoubler ! C'est en répétant que je me suis rendu compte que la scène m'avait manqué, d'autant qu'il s'agit d'une pièce excessivement drôle et que je m'étais jusqu'alors produite dans des registres plus sérieux : Julien Gracq, Marguerite Yourcenar... Comme je ne suis pas imitatrice, je n'ai pas essayé de regarder des interviews de Carla Bruni, ni cherché à coller à sa personnalité, même si certains éléments du texte correspondent à l'image qu'elle renvoie aux médias. Sous des dehors fofolle et tête en l'air, ce personnage est une femme de poigne qui sait obtenir ce qu'elle veut. Le Président devait être présent à une soirée qu'elle avait prévu de longue date pour fêter leurs deux ans d'anniversaire de mariage. Au dernier moment, parce qu'il se retrouve enfermé dans une salle du ministère de la Défense, il n'a d'autre choix que de lui envoyer son sosie, son épouse l'ayant menacé de faire parvenir aux rédactions parisiennes un mystérieux dossier bleu s'il lui faisait faux bond ! Bien que l'ayant peu vu depuis leur mariage, elle se rend immédiatement compte de la supercherie et décide de concocter un machiavélique plan de vengeance qui l'amuse follement ! D'autant que ce sosie n'a pas suivi d'entraînement préalable : le soir même de sa réquisition, il se retrouve en première ligne, face à des milliers de personnes au Stade de France ! Tout n'est qu'une suite de quiproquos et quand le véritable Président entre en scène, on finit par ne plus savoir qui est qui... jusque dans le lit de Madame Barowski !"
Dossier par Alain Bugnard
Paru le 02/08/2010

-
Haut