Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Hélène Serres
Après les 300 représentations de "Happy Hour" au Café d'Edgar, l'humoriste investit la fameuse salle montmartroise avec son nouveau one-woman-show.
Quelle est la teneur de ce nouveau spectacle ?
C'est un peu la suite d'Happy Hour puisque nous avons conservé le personnage chouchou du public, Géraldine, et l'avons placé dans de nouvelles situations avec sa famille et ses amis.

Géraldine la bobo... Fruit des manipulations psychologiques de Mai 68 ?!

Le bobo n'est jamais qu'un bourgeois mal élevé : il fait mine de trouver la culture traditionnelle ringarde, mais vivant sur son mode, il en devient pétri de contradictions ! Scéniquement, ce genre de personnage déconcertant est très intéressant à exploiter et le public s'en délecte ! Géraldine peut ainsi trouver une œuvre d'art très moche puis s'extasier devant quand elle apprend que l'artiste est à ses côtés ! Elle va une fois par an à la kermesse de l'école de ses enfants mais c'est une fois de trop, comme elle ne supporte pas les autres mères et que ça l'emmerde de s'occuper de ses enfants même si elle les adore ! Comme elle est parisienne, elle est d'autant plus amusante qu'elle vit à fond toutes ses situations ! L'originalité du spectacle est aussi de parler des hommes d'un point de vue féminin sans passer par le prisme habituel des conflits amoureux.

Le bruit court que vous fûtes un temps médecin !

Comme ce métier peut s'exercer par remplacement, j'ai été intermittente de la médecine et du spectacle ! Aujourd'hui, je ne suis plus que comédienne et reçois tous les matins dans mon cabinet sur Facebook pour donner "La brève de 11 h 43" !
Interview par Alain Bugnard
Paru le 13/05/2010

-
Haut