Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Duel
Laurent Cirade est, avec Paul Staïcu, à l'affiche du Trévise, avec le deuxième opus de "Duel".
Pour le définir :
"À 6 ans, je suis tombé amoureux du violoncelle et, plus tard, je me suis rendu compte qu'un violoncelle, c'était bien mieux qu'une Mobylette pour draguer les filles. Mais ça faisait bizarre de voir un type taillé comme un rugbyman jouer d'un instrument aussi délicat."

Du Quatuor à "Duel" :

"J'ai passé près de quinze ans avec Le Quatuor. J'apportais mon solide bagage classique, ils m'ont appris le théâtre, à bouger, à chanter... Puis j'ai voulu vivre autre chose. À New York, j'ai rencontré un pianiste allumé et on a créé un truc, prémices de 'Duel'. Rassuré de voir que je pouvais être créatif hors du Quatuor, j'ai 'déménagé' mon personnage dans un autre univers et ai trouvé son identité propre. Mon acolyte n'a pas pu poursuivre l'aventure, j'ai auditionné... jusqu'à l'arrivée de Paul !"

Un duo complémentaire :

"Paul a un potentiel phénoménal ! Doué pour tout, le piano, le chant..., il est bosseur à mort. Le secret de notre entente, c'est d'être l'opposé l'un de l'autre : il est aussi docile que je suis rebelle, aussi posé et rangé que je suis bordélique et fou fou."

Le nouveau spectacle :

"C'est toujours de la musique populaire avec des instruments savants et sans paroles, pour être compris par tous et courir les continents. Mais nous allons plus loin, vocalement, dans les idées, les histoires. On ose y aborder des thèmes graves, comme la mort, pour mieux en faire rire. Enfin, le violoncelle devient le personnage qui manquait... une femme. D'ailleurs, un des sketches s'intitule 'Misère sexuelle'... ! Et on est carrément speed, au taquet. Notre récompense, c'est le public, son écoute, ses rires !"
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 17/02/2010

-
Haut