Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Ledroit Perrin


¡ Laurent Bàn es el Zorro !
Laurent Bàn, que l'on a pu voir dans "Notre Dame de Paris", "Le Petit Prince", "Les Hors-La-Loi", "Hair" ou encore "Chance", incarne avec brio le célèbre justicier californien dans la nouvelle production de Stage Entertainment.
C'est à une nouvelle féerie haute en couleur, et au rythme envoûtant d'un flamenco ancestral, que nous convie la multinationale hollandaise qui, depuis Cabaret et Le Roi Lion, a insufflé à la comédie musicale parisienne l'énergie de l'école américaine : "Sur 'Cabaret', chaque interprète devait savoir jouer d'un instrument en plus de maîtriser l'art du chant, de la danse et de la comédie. Sur 'Zorro', il était impératif de savoir croiser le fer et de connaître les rudiments du flamenco ! Ce furent ainsi trois mois d'audition intenses avec plus de 2 500 postulants", explique Laurent Bàn. "Le personnage de Zorro fut particulièrement fédérateur puisque les artistes de la troupe, venus d'horizons divers, ont tous connu, quelle que soit leur génération, le Zorro incarné Guy Williams." À ses côtés, Géraldine Larrosa, Liza Pastor, Yan Duffas ou encore Georges Beller, entraînent le spectateur dans un feu d'artifice d'émotions sur les standards des Gypsy Kings, réadaptés pour l'occasion. Si la trame de fond s'adresse essentiellement à de jeunes spectateurs, en usant de tous les codes du roman d'aventure (esprit chevaleresque, magie, sorcellerie, duels, libertinage, grands sentiments), l'attention du public adulte se cristallise sur les performances fascinantes de la troupe de bailaors venus spécialement d'Andalousie. "J'espère pouvoir rebondir sur le succès de Zorro pour défendre de nouveaux projets. Mon adaptation du spectacle 'Marlène D' qui a été jouée au Lucernaire et reprise au Vingtième Théâtre a reçu le Marius de la meilleure adaptation 2009. Et 'Le Journal d'Adam et Ève', d'après les nouvelles de Mark Twain, sera de nouveau à l'affiche à Paris. J'écris actuellement une pièce pour deux comédiens et un musicien. Il s'agit de raconter comment les hommes créent leur propre histoire au travers de la grande histoire, comment ils vivent de l'intérieur des événements majeurs et tragiques dont ils ne maîtrisent pas les enjeux. En l'occurrence, j'ai été inspiré par mon père, un Hongrois de Budapest, appartenant à cette génération sacrifiée, née juste avant le conflit de 39-45 et dont beaucoup sont morts pour leurs idéaux. Cette thématique est particulièrement intéressante à l'heure où la capacité de résistance des peuples s'affaiblit dans nos civilisations occidentales face à cette arme de nivellement redoutable qu'est le
politiquement correct."
Portrait par Alain Bugnard
Paru le 23/02/2010

-
Haut