Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Laurent Spielvogel
Il est enfin Maman !
Une voix sensuellement grave et un charme inné, on se souvient tous de Laurent Spielvogel dans Gontran, le maître d'hôtel hautain de la série "Palace", ou encore dans ses divers rôles sous la direction de grands réalisateurs comme Resnais, Berri, Polanski, Lelouch ou encore Benigni. Humoriste aussi, avec son personnage culte de Jean-Philippe, ou ses parodies de Barbara ou Marguerite Duras, il se retrouvera ici dans un rôle de mère succédant à Jean-Paul Muel, pour cette seconde reprise de la pièce de Jean-Marie Besset, "Perthus", qui se jouera ici au Vingtième Théâtre.
Après des rôles plus sobres dans Tailleur pour dames ou Secret de famille, Laurent Spielvogel retrouve ici un rôle plus hystérique et travesti : "Vous savez, la plupart des rôles sont des travestissements, se travestir c'est se déguiser. Mais là, ce qui est très intéressant et singulier, c'est que le comédien ne joue pas un homme qui se travestit en femme mais tout simplement une femme. Comme cela se faisait dans de nombreux théâtres ou au cinéma à une certaine époque où les femmes en étaient interdites. Je joue une femme, une mère, une espèce de vieille Desperate Housewife. C'est un très beau rôle et une très belle pièce qui m'a beaucoup plu quand je l'ai vue à la création. Je suis très fier de pouvoir jouer une pièce de Besset, car c'est une écriture intelligente et profonde, mais aussi pleine d'humour. C'est une 'belle pièce drôle et pas chiante' - ce qui se fait de plus en plus rare malheureusement de nos jours au théâtre."
Portrait par Samuel Ganes
Paru le 13/01/2010

-
Haut