Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Fabian Richard
© Bruno Perroud


Cécilia Cara et Fabian Richard dans "Bonnie & Clyde"
un musical fait d’amour, de sang et de violence !
Oubliez ce film où Faye Dunaway et Warren Beatty finissent criblés de balles, cette chanson même de Gainsbourg et Bardot à la voix lancinante, ici, le couple mythique de gangsters renaît de ses cendres dans une nouvelle version dépoussiérée et musicale à L'Alhambra. Sur un livret de Raphaël Bancou, mise en scène par Antoine Lelandais, on retrouve pour notre plus grand plaisir Cécilia Cara et Fabian Richard dans les rôles éponymes.
Comment avez-vous abordé vos rôles, ces figures mythiques ?

Cécilia Cara :
À la base, pour moi, c'était un vrai challenge. Bonnie ne ressemble pas aux rôles que j'ai interprétés auparavant. C'est une jeune première, oui, mais elle a un vrai tempérament, une violence même, qu'elle porte en elle. C'est marrant car j'ai jusqu'ici joué des jeunes filles souvent timides et douces. Puis, avec Grease, le personnage de Sandy était une fille qui devenait une femme sur la fin, comme un rôle "tremplin". Aujourd'hui, Bonnie est comme une continuité avec tous ces rôles. Il y a eu un travail d'introspection intense et très excitant car il me permet enfin de montrer une autre face de moi, ma part féminine plus violente.

Fabian Richard : Oui, car il y a beaucoup de combats, on a d'ailleurs tous été coachés par un maître d'armes pendant trois mois. Moi, je ne m'inspire jamais de ce qui a déjà été fait, d'autant que ce Bonnie & Clyde est romancé, connoté années 30, mais intemporel, et ce n'est pas du tout l'histoire vraie qu'on connaît ou qui a donné lieu au film. Après ça reste des gangsters et un couple un peu fou, et je dirais, qu'au-delà de la composition, le travail s'est surtout fait sur notre complicité à tous les deux, puis sur celle du reste de la troupe bien sûr. On est neuf, tout le monde chante, joue, danse, y compris les musiciens qui font tout en live.

Vous faites partie tous les deux des grandes figures d'interprètes de musicals en France aujourd'hui. Quel regard portez-vous sur ce genre dans l'Hexagone ?

C. C. :
Nous n'avons pas la même culture à Paris, qu'à Londres ou Broadway. Mais à Berlin, la comédie musicale est aussi très différente. En France, depuis quelques années, le spectacle musical se diversifie et devient plus riche, je trouve.

F. R. : Oui, je crois aussi qu'il y a une évolution depuis quelque temps. On a des productions plus petites qui développent aussi des spectacles plus intimistes, c'est très intéressant. A contrario, les gros spectacles tentent de rendre la chose plus théâtrale qu'avant, moins "concert".


Cécilia Cara

1999 - Juliette dans "Roméo & Juliette" de Gérard Presgurvic.
2004 - Voix française de Christine dans "Le Fantôme de l'Opéra" de Joel Schumacher.
2006 - Betty dans "La Sœur de Jerry King" d'Arnaud Lemort.
2008 - Amélie dans "Tonton Léon Story" de Daniel Colas.
2008 - Sandie dans "Grease" .

Fabian Richard

2000 - Botticelli dans "Da Vinci" de Christian Schittenhelm.
2001 - Josué, puis Aaron dans "Les Dix Commandements" d'Elie Chouraqui et Pascal Obispo.
2005 - Le coursier dans "Chance !" d'Hervé Devolder.
2006 - Emcee dans "Cabaret" de Sam Mendes.
2009 - Claude dans "Hair" de Ned Grujic.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 17/12/2009

-
Haut