Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Éric Didym


“Le Mardi à Monoprix”
avec Jean-Claude Dreyfus
Jusqu'au 19 décembre sur la scène du Théâtre Ouvert, le comédien aux mille facettes donnera corps à Marie-Pierre, transsexuelle née sous la plume d'Emmanuel Darley et mise en scène par Michel Didym.
Regard sur la famille évoquant cette incapacité propre à de nombreux parents d'accepter le chemin choisi par leurs enfants, Le Mardi à Monoprix relate l'histoire de Marie-Pierre, une femme presque comme les autres : "J'ai totalement craqué sur ce texte à la fois drôle, pathétique, excitant et émouvant, l'histoire d'un transsexuel ayant quitté ses parents, son désir de devenir une femme n'ayant jamais été compris par sa famille et son entourage. Elle vit désormais une vie de femme normale à 80 km de son lieu de naissance où plus personne ne la regarde comme un phénomène. À la mort de sa mère, elle décide d'aider son père, désormais âgé, en venant lui faire sa vaisselle, son ménage, sa lessive et ses courses. Il n'accepte toujours pas sa nouvelle identité mais elle reste digne, belle dans sa résignation : 'Je suis là, au Monoprix, je fais la queue, et les yeux de ceux-là qui détaillent, qui scrutent, qui déshabillent, essaient de voir, d'imaginer ce qui, dessous, avant, existait, avant que je sois, tel quel, devenue. Je me dis, c'est mardi.' J'incarne aussi son père, les gens qu'elle rencontre, dans un très beau décor minimaliste, accompagné par un ange gardien contrebassiste, Philippe Thibault, et un dialogue se noue entre ma voix et son instrument. C'est donc une espèce de one-woman-show qui me vaudra, j'
Paru le 15/11/2009

-
Haut