Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Côme de Bellescize.
D.R.


Les Enfants du soleil
La bataille avant le chaos
C'est au Théâtre 13 que Côme de Bellescize nous propose cette pièce de Maxime Gorki, révolutionnaire bolchevique à ses heures. Elle s'arrête sur un constat d'où ressort l'ultime paradoxe : l'intelligentsia - les puissants qui croient en un monde meilleur - n'entre pas pour autant dans l'action, alors que le peuple, plus barbare, plus violent, agit, lui, mais sans avoir les moyens de changer les choses. La confrontation donc de deux mondes qui n'en forment qu'un seul : le nôtre.
Côme de Bellescize, malgré son jeune âge, est un metteur en scène et auteur mature et affirmé : "Depuis le collège, je voulais être auteur. J'ai fait des études de lettres, puis suivi des cours de théâtre chez Claude Matthieu. Très vite, j'ai eu, non pas l'envie de jouer, mais celle de créer des univers avec des spectacles par l'écriture et la mise en scène. J'ai fondé ma compagnie et proposé à mes camarades de ma promotion de les diriger dans une pièce que j'ai écrite : 'Les Errants.' C'est une adaptation de L'Énéide de Virgile que j'ai transposée à Sangatte. On l'a beaucoup jouée, on a fait deux fois Avignon et reçu un prix Jeunes Talents. Quelques mois plus tard, on sortait des émeutes en banlieue et il y avait la grippe aviaire, j'ai alors monté 'Les Enfants du soleil' - où il y a émeutes et épidémie de choléra." Après Gorki, retour à ses propres écrits : "Le Théâtre du Fracas reviendra à l'écriture contemporaine oui, c'est ce qui nous remue, nous touche le plus souvent. Pour moi, les textes engagés c'est important, mais sans être partisan pour autant. J'aime l'intelligence dans la nuance sans imposer. Plutôt, en questionnant le public."
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 27/11/2009

-
Haut