Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


J’aime beaucoup ce que vous faites
Il convient de saluer ici l'exploit accompli par la comédie de Carole Greep qui a soufflé ses 2 000 représentations le 13 juin dernier. Après le siège du Mélo d'Amélie, du Café de la Gare, du Palais des Glaces et, aujourd'hui, de la Comédie Caumartin - sans oublier la tournée en province -, la troupe mise en scène par Xavier Letourneur a réuni plus de 600 000 spectateurs en six ans. Face à ces statistiques vertigineuses, le moment semble venu de s'interroger sur les raisons d'un tel succès. Le sujet, incontestablement (dire du mal de ses amis) - consciemment ou inconsciemment - étant l'un des exercices de prédilection de tout un chacun. Sans compter qu'ici, le venin se distille crescendo et de visu. Mais Carole Greep est une gentille : le jeu de massacre reste bon enfant et les spectateurs de 7 à 77 ans pourront rire tout leur saoul sans dérapage incontrôlé vers quelque matière susceptible d'offusquer leurs oreilles. N'oublions pas non plus la structure de charivari qui fait recette autour du personnage de la blonde siliconée. Et l'auteur s'en donne à cœur joie. Tellement, d'ailleurs, que l'édifice finit par perdre toute vraisemblance comme pour mieux nous rappeler que nous ne sommes qu'au théâtre !
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 06/08/2009

-
Haut