Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Sylvie Audcœur
D.R.


Échauffements climatiques
Excellente surprise de cet été que la nouvelle création du tandem Sylvie Audcœur et Olivier Yéni : Échauffements climatiques se révèle une comédie rafraîchissante, haute en couleur, espiègle et déjantée !
Alors que leur immeuble menace de tomber en ruine et que leurs finances sont à sec, Prudence Messonnier (Martyne Visciano) et ses nièces jumelles (incarnées par Sylvie Audcœur), assujetties à l'ISF suite à un contrôle inopiné, se voient dans l'obligation de vendre. C'est sans compter la ténacité et l'acharnement de Géraldine (Sophie Le Tellier) qui, après quinze années de bons et loyaux services pour un grand groupe pétrolier, a décidé d'investir toute son énergie dans l'économie verte en commençant par la remise aux normes de la résidence, véritable scandale pour l'environnement.

Action qui lui permettra d'obtenir son master de développement durable. Alléchée par les subventions mises à disposition par l'Ademe, la famille Messonnier se retrouve embarquée dans la galère écolo aux côtés du mari de Géraldine (Olivier Yéni) et d'un locataire (Dominique Bastien) quelque peu méprisé par ce petit monde en effervescence. Entre situations cocasses révélant toutes les contradictions des comportements écologiques, leçons de morale jargonneuses et hilarantes, mesquineries de voisinage et manipulations conjugales, le spectateur est littéralement happé par les délires respectifs (et malgré tout réalistes !) de ces personnalités aux tempéraments bien trempés.

Le tout servi par le rythme efficace de la mise en scène de Xavier Letourneur et la qualité du jeu des comédiens. "Nous sommes particulièrement inspirés dans notre écriture par l'impact de phénomènes de société dans la sphère privée, confie Sylvie Audcœur. Nous avions suivi la même démarche pour '1, 2, 3 sardines' où il était question de la bulle Internet. Il est très amusant de tourner en comédie un sujet grave et brûlant. Tout le monde ne trie pas encore ses ordures, d'autres roulent en voiture à bicarburation mais oublient d'éteindre la lumière chez eux... Bref, nous avons tous envie de faire l'effort de préserver l'environnement... à condition que le voisin s'y mette aussi ! C'est encore un sujet neuf, tout le monde navigue à vue avec ses connaissances. Comme le dit Prudence, c'est aussi un business. Les médias étant très moralisateurs - sans forcément montrer l'exemple ! -, l'idée était aussi de déculpabiliser le spectateur."

Et pour nous faire la leçon, Sophie Le Tellier (à l'affiche des deux prochaines saisons de Caméra Café sur M6) campe une superbe pasionaria de la cause écologique : "J'aime ce personnage très autoritaire, le bulldozer qui débarque avec ses gros sabots et veut tout chambouler ! Elle n'a pas un mauvais fond mais manque de délicatesse et, pour parvenir à ses fins, peut devenir manipulatrice ! C'est le genre de nana qui peut s'emballer sur un sujet et défendre des valeurs mais le lendemain passer à autre chose, fière de dire : 'Je prends le métro, j'y crève de chaud et ça pue, mais au moins j'ai un bilan carbone neutre !'"
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 29/07/2009

-
Haut