Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Pascal Gely


“L’Amante anglaise”
Ludmila Mikaël, Ariel Garcia-Valdès, André Wilms. Pour sa mise en scène de "L'Amante anglaise", Marie-Louise Bischofberger réunit une distribution d'exception sur le plateau du Théâtre de la Madeleine.
Écrit par Marguerite Duras à partir de son roman paru en 1967, Le Théâtre de l'amante anglaise évoque un crime qui marqua la ville de Savigny-sur-Orge, à la fin des années 1940. Se gardant de reproduire à l'identique les circonstances et les protagonistes d'un fait divers dont les causes sont restées inexpliquées, l'écrivaine a donné naissance à une histoire jumelle qui sonde les mystères d'une relation de couple complexe et les origines d'un acte meurtrier énigmatique. Après, notamment, Claude Régy, en 1968, Guy Parigot, en 1974, et Patrice Kerbrat, en 1999, c'est aujourd'hui Marie-Louise Bischofberger qui porte cette pièce à la scène. Servie par des interprètes prestigieux (Ludmila Mikaël dans le rôle de Claire Lannes, Ariel Garcia-Valdès dans celui de Pierre, son époux, André Wilms dans celui de l'interrogateur), la metteure en scène d'origine suisse s'est attachée "à rendre L'Amante anglaise proche d'un documentaire, à en exprimer l'hyperréalisme pour ne pas entrer dans une fausse mélodie durassienne, à élaborer avec les comédiens un travail lucide et intérieur". Un travail qui cherche à saisir et à révéler la singularité, la force et la profondeur du théâtre de Marguerite Duras.
Zoom par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 05/06/2009

-
Haut