Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Une diva à Sarcelles
Drôlement dramatique
Une diva à Sarcelles
La cinquantaine, Pierrette Michon habite dans une tour à Sarcelles, comme beaucoup. Fut-elle vraiment Piétra Michetskaïa, chanteuse lyrique connue en des temps anciens ? On le suppose mais rien n'est moins sûr, tant la diva divague. De fait, Pierrette/Piétra reçoit dans sa minuscule cuisine un large public, invisible au commun des mortels (mais bien réel puisque nous en sommes), devant lequel, nuit et jour, elle vocalise haut et fort... accompagnée d'un pianiste activé par une zappette ! Tout cela, bien entendu (par les 17 étages de sa salle de concert !) entraîne la hargne et les insultes des voisins. Elle risque l'expulsion ! Heureusement, un ange gardien, devenu son tuteur après un passage en hôpital psychiatrique, veille sur elle avant d'être remplacé par un digicode... Mais de quel esprit farfelu, tout cela, et bien d'autres gags encore, est-il né ? Là, tout redevient normal, c'est Virginie Lemoine qui signe texte et mise en scène ! Sur scène, Brigitte Faure s'avère aussi touchante, étonnante et originale que cette pauvre schizophrène, bourrée du matin au soir et du soir au matin d'antidépresseurs et d'alcool, se démenant dans un monde inadapté à sa démesure. Car, sous des dehors de comédie, ce spectacle se révèle bien plus profond que superficiel. On entre vite en empathie avec ce personnage dérangé et dérangeant. Sensible à sa détresse, on rit cependant, non d'elle, mais du pied de nez qu'elle fait au monde normalisé !
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 04/04/2009

-
Haut