Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Alain André


A la folie théâtre
Frédéric Gray l’un des directeurs
C'est à deux pas du métro et de l'église Saint-Ambroise.
Un lieu atypique et agréable, une ointaine musique jazzy, le soleil passe à travers les verrières, cerclées de poutres en acier, des plantes, des canapés, une atmosphère chaude, on se croirait dans un décor de La Nouvelle-Orléans, comme dans un vieux film inspiré d'une pièce de Tennessee Williams. On s'y sent bien. Rencontre avec Frédéric Gray, l'un des jeunes directeurs.
Frédéric, comment êtes-vous venu à la direction de ce théâtre ?
J'ai d'abord fait une école de commerce, au sein de laquelle j'ai commencé le théâtre dans une association. J'ai ensuite suivi durant trois ans le cours Simon, tout en étant responsable des relations publiques pour Théâtre à la carte, qui faisait la promotion de spectacles dans les entreprises. Puis j'ai créé la compagnie La Clique, avec laquelle nous avons joué, entre autre, Le Procès de Dorian Gray au Guichet Montparnasse, s'ensuivit une tournée. Je voulais alors concrétiser mon rêve de gosse : avoir mon propre théâtre. Avec Vanessa Marchini, qui fut présidente de ma compagnie, nous avons longtemps cherché et nous avons enfin trouvé ce lieu.

Le lieu...
... qui était une imprimerie, à la base. Puis, il y a une vingtaine d'années, une famille d'artistes bohèmes a voulu en faire un théâtre et aussi y vivre, c'est pour cela que ce lieu est chargé d'autant de bonnes ondes. Au début du siècle, lorsqu'il a été repris, il s'appelait le Théâtre de l'épouvantail et proposait des cours de théâtre, ainsi qu'une programmation spécialement destinée aux enfants. Nous avons aujourd'hui repris ce lieu, car il est central, grand, et répond à toutes les exigences du public parisien. Nous l'avons rebaptisé À La Folie Théâtre, car il se trouve rue de la Folie-Méricourt.

A La Folie Théâtre
Nous arrêtons temporairement la programmation de la petite salle pour en ouvrir une grande. Elle vient tout juste d'être construite dans l'aile droite qui servait d'appartement aux anciens directeurs du lieu. Cette salle de 94 places sur cinq rangs conservera une proximité public-comédiens et une vraie intimité. Nous continuons les cours de théâtre et proposons une nouvelle ligne de programmation : avec à 19 heures, "Un Auteur-Une Œuvre", un spectacle classique ou contemporain sur un auteur connu ; à 20 h 30, des pièces plutôt comiques ; et à 22 heures des sujets forts, pas forcément politiquement corrects. On va se permettre des choses plus osées, dans le but de répondre à une demande non satisfaite en ce moment.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 30/12/2008

-
Haut