Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Gérard Majax
“À la conquête du paranormal”
Le célèbre magicien se produit actuellement au Balajo sur une mise en scène de Didier Brice, tandis que paraît en librairie son premier recueil de souvenirs, "Les Dessous du magic-hall".
L'art magique, une seconde nature chez Gérard Majax ? Assurément, quand on sait que le virus de la prestidigitation le gagne dès l'âge de 12 ans. Tout en suivant un cursus scolaire qui le conduira à des études de psychologie, Gérard cultive sa passion. Il entame ainsi sa carrière à 22 ans au Crazy Horse Saloon. Depuis, spectacles, tournées, émissions de télévision (on citera pour mémoire les fameux Y'a un truc, Passe-passe ou Abracadabra) ont fait, de cet homme naturel et généreux, l'un des illusionnistes les plus appréciés du grand public. Nous le retrouvons cet hiver au Balajo : "Ce lieu dédié à la danse n'a jamais reçu de spectacle de magie. S'adapter à ce décor atypique est pour moi beaucoup plus événementiel que de travailler dans un théâtre classique. 'À la conquête du paranormal' reprend des thèmes déjà évoqués dans 'Magia dell' arte', créé en Avignon. Ce spectacle est, toutefois, entièrement axé sur le paranormal." Au-delà du simple divertissement, le travail de Gérard témoigne avant tout d'une volonté de démystification du paranormal : "On habitue le public à observer des phénomènes impressionnants, bien évidemment truqués, sous forme de sketches parodiques abordant des thèmes tels que le magnétisme, la chirurgie à mains nues, les conditionnements subliminaux, le spiritisme ou la télépathie. Je réalise sur scène des expériences avec l'aide du professeur Wonderfool (Gérard Kunian), un savant très original et farfelu, qui présente aux spectateurs des appareils insolites. Ce travail de démystification est pour moi très important car le danger est constant : les tenants du paranormal ouvrent les portes des sectes. Il faut inciter les jeunes en difficulté et les personnes crédules à se méfier." Gérard vient, par ailleurs, de publier Les Dessous du magic-hall aux éditions Abracadabra : "C'est la première fois que j'écris un livre de souvenirs où je relate, notamment, mes rencontres importantes. Certaines anecdotes sont émouvantes, d'autres amusantes. J'en profite pour parler de toutes les formes d'art magique auxquelles on peut assister dans le monde entier et des facettes totalement méconnues du métier. Un chapitre intitulé 'Paranormal, mon œil !' présente les enquêtes que j'ai menées avec l'aide de journaux qui révélaient des exploits de thaumaturges et d'escrocs." Signalons, enfin, que le Futuroscope de Poitiers vient d'acquérir l'une des inventions de Gérard, l'hallucinoscope, système de miroirs permettant au visiteur d'avoir l'illusion de traverser la matière et de marcher en lévitation. Un nouveau pavillon, La Citadelle du vertige, a accueilli à cet effet des décors conçus par le dessinateur Moebius pour donner aux visiteurs l'impression de traverser une bande dessinée géante. L'attraction est également exploitée à la Maison de la magie à Blois. ?
Portrait par Alain Bugnard
Paru le 06/12/2008

-
Haut