Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Boris Bergman
Le célèbre parolier signe sa première comédie musicale, librement inspirée d'une nouvelle de Tchekhov, au théâtre de l'Épée de Bois.
C'est la première fois que nous vous découvrons comme metteur en scène...
Je désirais depuis longtemps monter une comédie musicale minimaliste et La Dame au petit chien, l'un de mes livres de chevet, m'a fourni la trame idéale. Comme cette nouvelle a souvent été montée, j'ai créé un troisième personnage qui serait la réincarnation de l'auteur et le propriétaire du Pavillon Vernay, café chic des bords de la mer Noire : alors qu'une princesse annule au dernier moment la réception qu'elle devait donner dans son établissement, l'odeur des victuailles, des embruns réveille en elle le souvenir d'une rencontre entre un homme de Moscou et une femme de Saint-Pétersbourg. Et tandis qu'il nous confie ses souvenirs, Smekhov reçoit des nouvelles de la princesse, retenue en otage par ses métayers... J'ai repris dans les dialogues et les chansons des thèmes évoqués par Tchekhov. La musique a été composée par une Japonaise, Makoto Carteron. Je vais essayer d'amener le cinéma au théâtre avec des lumières, des inserts. Le décor sera composé de tables de brasserie et d'une rambarde avec des cordes pour figurer le front de mer.

Vous ajoutez toutefois une dimension politique au texte de Tchekhov...
Le titre et l'affiche du spectacle ne sont pas anodins : ils figurent l'embrasement, la fin d'un monde. Smekhov sait, dès le début de la pièce, qu'il appartient à un monde révolu et devra fermer sa petite Cerisaie. En tant que Juif, il pressent aussi confusément tous les dangers encourus par son peuple. L'histoire de la Russie m'évoque La Ferme des animaux d'Orwell : les animaux ont pris le pouvoir et commis les mêmes erreurs. Ce pays n'aura jamais connu la démocratie et il est évident que les récentes interventions militaires en Géorgie - et je pense que les prochaines cibles seront l'Ukraine et la Crimée - témoignent d'une volonté de reconstituer l'empire russe.
Interview par Alain Bugnard
Paru le 02/12/2008

-
Haut