Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Pierre Palmade
Vingt ans de carrière. Pierre Palmade a été auteur de sketches et de pièces de théâtre, scénariste et dialoguiste pour le cinéma, parolier, humoriste, comédien, acteur, chanteur... Aujourd'hui, récemment fait chevalier de l'ordre du Mérite, il revient dans l'une de ses pièces au théâtre Fontaine.
Pierre, pourquoi cette pièce aujourd'hui ?
C'est la prolongation, l'envie de continuer de travailler avec la troupe que j'avais constituée pour l'émission "Made in Palmade" sur France 3, qui n'a pas eu le succès escompté. Frustré, vexé même, je ne voulais pas m'arrêter là. C'est pourquoi j'ai écrit cette pièce, une pièce pour eux et pour moi.

Eux ?
Ils sont huit. C'est une bande de trentenaires talentueux, des artistes confirmés. J'ai mon histoire avec chacun. J'ai besoin de les voir souvent. Humainement c'est magnifique. Avec eux, j'ai l'impression de renaître, de repartir au début de quelque chose. J'ai travaillé avec des gens reconnus et de talent (Jacqueline Maillan, Muriel Robin, Michèle Laroque, Pierre Richard... J'avais besoin d'un nouveau défi, un nouveau théâtre, une nouvelle pièce, de nouveaux talents.

Ce personnage de Pierre Mazar vous ressemble...
Oui, c'est un humoriste célèbre qui aime la fête, l'alcool et les garçons. C'est très inspiré de ma vie. Je voulais revenir sur mes années bringue, cette période d'adolescent attardé, sûrement pour l'exorciser. Tous les autres personnages de la pièce sont des gens qui existent aussi dans ma vie. Mais il n'y a pas de volonté de provoquer ou de se faire pardonner quoi que ce soit, c'est juste honnête et décomplexé. Et drôle... Très drôle. Je voulais concilier ces deux images qu'on peut avoir de moi : l'humoriste populaire qu'on respecte et le fêtard qui a goûté à la luxure. J'ai assez de recul à présent pour en rire. Il y eut un temps où cette part sombre de moi m'encombrait, désormais je veux et peux en rire avec le public.

On a l'impression qu'une page se tourne, non ?
Tout à fait. Mon mode de vie et mon parcours artistique ont pris un virage. J'ai réalisé aussi que j'avais besoin de poésie. Désormais, j'ai envie de spectacles drôles mais aussi touchants. Je ne pourrais plus refaire des sketches comme avant. Je veux continuer d'être drôle mais j'ai besoin maintenant d'une prise de terre. J'ai des envies de jouer ou d'écrire des histoires longues, du comique dans le drame...

Le drame, comme dans le film Sagan ?
Oui.Quand on m'a proposé Chazot, j'ai compris tout de suite. Homo, mondain, aimant la fête, le parallèle avec moi était facile. Je n'ai plus de comptes à rendre. Je me sens libéré. J'assume ce que je suis. Jouer des homos, ce n'est plus un thème en soi, c'est juste un détail. Alors jouons avec ce détail ! Nous ne sommes, de toute façon, jamais maîtres de notre image, autant en jouer !



Palmade par Pierre en dix dates

* 1976, 8 ans : mort de mon père.
* 1987, 19 ans : mon arrivée à Paris.
* 1988, 20 ans : ma rencontre avec Muriel Robin.
* 1991, 23 ans : mon Olympia.
* 1992, 24 ans : mon écriture pour Jacqueline Maillan juste avant sa mort.
* 1995, 27 ans : mon mariage avec Véronique Sanson.
* 1996, 28 ans : ma rencontre avec Michèle Laroque et Ils s'aiment.
* 2005, 37 ans : ma décision d'arrêter les sorties, ma vie change.
* 2006, 38 ans : ma rencontre avec Pierre Richard et Pierre & Fils.
* 2008, 40 ans : ma légitimité comme acteur avec Sagan et Le Comique avec ma troupe.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 15/09/2008

-
Haut