Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Tex in Olympia !
Tex, l'humoriste aux mimiques et à la langue bien pendue, a commencé sa carrière au "Petit Théâtre de Bouvard" et à "La Classe". C'était il y a près de vingt ans ! Pour fêter ça, "Tex in the City" s'affiche à l'Olympia les 12 et 13 septembre.
Le titre fait référence à une célèbre série. Alors Tex et les femmes libérées, ça donne quoi ?

Les femmes veulent le pouvoir, qu'elles le prennent ! Mais alors, seront-elles Blanche-Neige ou la sorcière ? Telle est la question posée par ce spectacle. Cette vision masculine, parfois macho est surtout un constat amusé sur ces nouvelles générations, qui sont le monde de demain, face aux anciens, qui ont fait le monde d'aujourd'hui. Mais attention, je reste un comique populaire. Je suis là pour distraire et non pour donner des leçons !

Ce qui signifie encore beaucoup de personnages hauts en couleur ?

Sans vouloir me vanter (grand sourire et œil pétillant), je sais jouer la comédie, imiter, prendre des accents, faire des voix, des mimiques... je ne vais pas me priver pour faire vivre une kyrielle d'individus contrastés !

Que représente l'Olympia ?

C'est le Nirvana pour un comédien ! Mais cette salle se mérite. En 2005, je concrétisais un rêve en y faisant une date. La salle était comble et emplie d'émotion. 2008, deux jours. Bientôt une semaine autour d'un best of avec mes personnages fétiches (Baba Cool, l'Allemand, le poète homo qui a inspiré tant de mes camarades...) pour célébrer mes 20 ans de carrière !

Alors heureux ?

Oui, parce que je fais ce que j'aime : la télé (Les Z'Amours, Intervilles...) et la scène avec plus d'une centaine de dates par an. C'est génial que les gens viennent parce qu'ils m'aiment ! Satisfaire mes rêves m'a permis de me débarrasser de mes angoisses. Aujourd'hui, l'Olympia canalise toute mon attention, mes émotions et mes envies... alors... venez nombreuses !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 15/07/2008

-
Haut