Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Dau & Catella et non pas le contraire
Une joute verbale jubilatoire !
Depuis une vingtaine d'années, Jacques Dau et Jean-Marc Catella interrogent tout et son contraire. Paroles et gestes, pièges et dérapages, l'humour, l'absurde, le théâtre et le clown cohabitent avec ses artistes qui savent d'autant mieux faire rire qu'ils font réfléchir.
Deux comédiens répètent. Mais les interventions inopinées de l'un mettent le spectacle en péril. L'un est pointilleux, à cheval sur les principes, voire psychorigide. Son partenaire, un imbécile heureux, s'avère sans doute amnésique. Autant vous dire que le spectacle ne se déroule pas comme prévu... à moins qu'au contraire, ce que l'on voie sur scène ne soit qu'illusion ? Bref, vous l'aurez compris, l'équivoque est à son comble avec cet auguste et ce clown blanc d'aujourd'hui... et les spectateurs, pliés de rire, tentent de se contenir pour écouter. Car il ne s'agit pas de perdre une miette de ces conventions théâtrales décortiquées à l'extrême (le théâtre, terre de liberté ? Pas si sûr ! Un spectacle commencé se termine ? Pas si sûr non plus !) comme de ces détournements de mots, d'expressions, d'accents. Sur ce registre, l'interview de l'acteur italien est un moment de choix qui foisonne d'esprit et d'humour, dans la pure tradition burlesque. Il fallait pour tout cela un grand ordonnateur ayant l'intelligence de l'absurde et de la précision... Gil Galliot, bien sûr, qui signe là encore une mise en scène au cordeau. Dau et Catella nous offrent ainsi une nouvelle fois un spectacle brillant, intelligent et irrésistiblement drôle. Chapeau les gars ! Ah, au fait, Dau c'est le petit, il est corse. Catella, c'est le grand, il est italien. Et non pas le contraire !
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 26/05/2008

-
Haut