Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Gérard Pinter
Un auteur et comédien 100 % délire
Edouard Pey écrit sa première pièce à l'âge de 20 ans. À 23 ans, il fonde le café-théâtre les 3T à Toulouse. Quand il vient tenter sa chance à Paris avec "Un putain de conte de fées", le succès est au rendez-vous. Il décide alors de s'approprier le nom de son personnage central, Gérard Pinter. Fin janvier, le Fontaine accueille sa nouvelle comédie "Opération cousine".
Comment définiriez-vous "Opération cousine" ?

C'est un boulevard avec mari, femme et amant... mais à ma façon, c'est-à-dire déjanté. J'y ai inséré des éléments explosifs : un transsexuel et des "castors", ces mecs aux dents longues qui naviguent en eaux troubles en se servant de leur queue !

Que pouvez-vous nous dire de l'histoire... sans déflorer le suspense ?

Un maire rentre dans sa commune en avion. Il craque pour sa jolie voisine qui se révèle être... son beau-frère venu officialiser sa nouvelle identité au pays ! Mon personnage - le bras droit du maire - va tout mettre en œuvre pour éviter que la vérité n'éclate. Il la fait passer pour sa cousine et tente de la soustraire à la vue de tous. Bien entendu, il n'y arrivera pas !

Quels ingrédients avez-vous ajoutés pour provoquer nos rires ?

Je n'ai pas lésiné sur l'accumulation de clichés : une femme de notable grenouille de bénitier, une bonne enceinte du maire, le tabou de l'homosexualité en province... Et à six sur scène, tout va à 100 à l'heure, les répliques, toutes plus extravagantes les unes que les autres, fusant à tout bout de champ. De plus, le metteur en scène Dominique Deschamps, qui a travaillé avec Mondy et Poiret notamment, n'a eu peur de rien. Je pense même qu'il est encore plus fou que moi, c'est tout dire !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 14/02/2008

-
Haut