Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Brigitte Anguerand


Madame Raymonde va avoir 20 ans !
Avant d'être le Destin dans "Le Cabaret des hommes perdus" ou même le chanteur réaliste de Belleville dans le film "Les Nuits fauves", Denis D'Arcangelo créa en 1988 le personnage de Madame Raymonde !
Elle va donc fêter cette année ses 20 ans - l'âge de raison ! Mais une Madame Raymonde raisonnable, peut-on vraiment y croire ?
Denis, d'où vient Madame Raymonde ?

Avec mon ami Philippe Bilheur nous partagions les mêmes passions : chansons réalistes, l'entre-deux-guerres et surtout Arletty. Pour ses 90 ans, nous sommes donc allés sous ses fenêtres avec un orgue de barbarie et du lilas, fêter son anniversaire. Elle est apparue à son balcon et nous a fait signe de monter. Le rêve ! Nous avons été invités ensuite presque chaque mois et ce, pendant quatre ans, jusqu'à sa disparition. Elle nous a tellement apporté. Tout naturellement, j'ai baptisé mon personnage Madame Raymonde car c'est le nom qu'elle portait dans le film Hôtel du nord.

En vingt ans, on évolue beaucoup !

Oui, je fus d'abord dans des spectacles de rue, puis après une longue saga (1936, Mme R. se paye des congés, Zone libre, Mme R. Chef de gang...), je commence un tour de chant que je renouvelle depuis avec plaisir. J'ai chanté, accompagné d'un pianiste, d'un guitariste, d'un ukuléléiste même, puis d'un accordéoniste - le Zèbre - tentant d'améliorer sans cesse la qualité de ce spectacle.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 04/02/2008

-
Haut