Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Benoît Weiler met en scène “Gengis Khan”
Soucieux de "souligner la force du texte" d'Henry Bauchau, Benoît Weiler crée un "Gengis Khan" épuré, en dehors de toute représentation réaliste.
"J'ai découvert Henry Bauchau en tant que romancier, en lisant La Déchirure. J'ai été immédiatement conquis et touché par son écriture. Très naturellement, j'ai donc souhaité aller plus loin, lire d'autres textes, d'autres œuvres. Ainsi, j'ai découvert son théâtre et ai eu envie de le défendre, de le faire entendre, de lui rendre justice. Car Henry Bauchau n'a pas connu la reconnaissance théâtrale que son talent appelait... Comme tous ses écrits, Gengis Khan est une pièce très poétique, une pièce structurée, rythmée, qui possède une force d'évocation incroyable, notamment à travers ses nombreux protagonistes. Pour recréer, sur scène, le parcours de ce personnage historique hors norme - qui a construit le plus grand empire du monde -, pour donner naissance aux batailles, à l'invasion de la Chine..., j'ai veillé à ne surtout pas situer ma représentation dans le réalisme. J'ai, en effet, préféré stimuler l'imaginaire du public en faisant notamment appel à un personnage-narrateur, qui investit les didascalies et certaines parties de l'action à travers la parole. J'ai ainsi centré mon travail sur la direction d'acteurs, sur la notion de chœur, en faisant intervenir la calligraphie, la musique et la vidéo comme supports de l'action dramatique. Tout cela en prenant garde à ce que mes intentions de mise en scène ne soient pas une entrave à l'écoute de l'écriture ample et profonde d'Henry Bauchau."
Interview par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 16/11/2007

-
Haut