Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Coquin d’ Caf’ Conc’
Une heure trente pour remonter le temps et regonfler son moral !
À la façon des cabarets d'antan, un répertoire cocasse, daté de 1830 à 1930, alternant chansons célèbres, textes insolites et perles rares.
Dans le tourbillon de la Belle Époque, on aimait s'amuser ensemble. Les chansons d'alors reflètent cet état d'esprit. Sous des airs policés mais pleines de sous-entendus, bien des ritournelles qu'Alycia, alias Rose et Tony Tram, alias Raoul, partagent avec nous, s'avèrent en fait très polissonnes. Aussi la chanteuse, flamboyante à souhait, houspille-t-elle sans cesse son compagnon pianiste pour son indécrottable romantisme et sa pudeur. Dans cette petite salle intimiste de l'Essaïon, leur numéro fait merveille. On se croirait presque dans leur salon, complice de leurs chamailleries et aiguillonné par la pétulance de Rose à qui rien ne fait peur. Chantant avec délice des textes où l'on malmène la gent masculine, savourant les jeux de mots qui titillent nos sens, elle sait aussi nous attendrir avec des mélos et nous faire éclater de rire quand elle se transforme en poule, dans tous les sens du terme, ou en chienne (là, il ne s'agit que de jappements !). Car, non contente de nous offrir sa belle voix, Alycia joue à fond de ses qualités de comédienne. Enthousiaste, le public en redemande et la soirée se poursuit, après la fin du récital donc, par un karaoké endiablé !
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 29/08/2007

-
Haut