Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Les adieux de Catherine Samie à la Comédie-Française
Il y a des soirées où il fait bon dire, "j'y étais". Alors je vais partager et raconter celle du 3 janvier, qui fut inoubliable, riche d'émotion et de surprises.
Dans la salle, madame l'Administrateur, Muriel Mayette, se faisait maîtresse de maison pour accueillir le ministre de la Culture. Chacun prenait place, on pouvait remarquer des politiques comme Lionel Jospin, Jack Lang, des journalistes, de nombreux comédiens, dont Laurent Terzieff, des anciens du Français comme Gisèle Casadesus, Paule Noëlle. Il faut noter la présence curieuse de Patrick de Carolis, président de France Télévisions, alors qu'aucune des chaînes publiques n'a dénié retransmettre la cérémonie. Ce qui avait été le cas, en revanche, pour Louis Seigner. Il y avait surtout toutes les "petites mains" de la grande ruche du Français, secrétaires, habilleuses, costumières, perruquiers, techniciens... Et, au milieu de tous, au premier rang, madame le Doyen, Catherine Samie, émue par la salve d'applaudissements qui accueillit son entrée.
En coulisse, toute la Troupe des Comédiens du Français se préparait à offrir à leur Doyen un spectacle haut en couleur, placé sous le signe de l'amitié, de l'humour, de la tendresse et de Molière. Catherine Hiegel ouvrit le spectacle, accompagnée d'une marionnette représentant Catherine Samie, avec Savannah Bay de Duras. Puis Céline Samie se chargea de l'introduction, rendant ainsi hommage à sa mère. Ensuite, chaque artiste de la Troupe a régalé l'assistance avec de savoureux impromptus, montrant la diversité de leur talent. L'intervention du nouveau Doyen, Christine Fersen, en Louison du Malade imaginaire, déclencha une folle hilarité. Mais celui qui a raflé la mise, tant il nous a amusés, ce fut Guillaume Gallienne dans une imitation impayable de Catherine Samie. Il fut rejoint un peu plus tard par Denis Podalydès, déguisé en Christine Fersen, pour un duo sur la fonction de Doyen, qui restera dans les annales. Le spectacle se termina sur une longue et magnifique ovation, qui dura plus de trente minutes, tandis que sur scène tous dansaient, Catherine Samie touchée lançait des "merci, merci !".

Livre
Il est fortement conseillé de se procurer l'excellent ouvrage de Laurencine Lot sur Catherine Samie, 50 ans à la Comédie-Française. Catherine Samie, une enfant de Molière*. À travers un large choix de photographies d'archives et de spectacles, nous feuilletons la carrière de la comédienne mais aussi tout un pan de l'histoire de la Comédie-Française. Cet album de photos est agrémenté par des témoignages signés, entre autres, Yves Gasc, Muriel Mayette, Claude Santelli. Un bel hommage, par une photographe qui sait regarder ses sujets.


*Éditions La Renaissance du Livre, 29,50 Euros.
Portrait par Marie-Céline Nivière
Paru le 05/07/2007

-
Haut