Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Eric Legrand


Alain-Alexis Barsacq
Directeur du théâtre de l’Atalante
Dans la lignée de son père - André Barsacq fut directeur du théâtre de l'Atelier durant plus de trente ans -, Alain-Alexis Barsacq a fondé le théâtre de l'Atalante en 1984. Une salle de 60 places que le metteur en scène et scénographe dédie principalement à la création de "théâtre de texte".
Comment est née l'idée de créer une nouvelle salle à côté du théâtre de l'Atelier ?

Tout d'abord d'un besoin, celui de trouver des débouchés pour mes spectacles, d'avoir un lieu dans lequel présenter le travail de la compagnie que j'ai fondée avec Agathe Alexis : la Compagnie des Matinaux. Et puis, plus concrètement, L'Atalante est le fruit d'une opportunité : une cave creusée lors d'une opération immobilière effectuée sur des bâtiments situés derrière le théâtre de l'Atelier, au début des années 1970. Après la mort de mon père, j'ai racheté, avec mes frères et sœurs, les murs du théâtre de l'Atelier et vendu le bail à Pierre Franck. Or, la cave qui allait devenir l'Atalante ne faisait pas partie de ce bail.
Je l'ai donc récupérée, dans un premier temps pour y stocker les décors et les costumes de la Compagnie des Matinaux, ensuite pour en faire une salle de répétition...

Avec l'envie de la transformer, un jour, en théâtre...
Oui. J'ai mis quatre ou cinq ans pour réunir les fonds nécessaires à ce projet. Ensuite, je me suis associé à Agathe Alexis, Christian Schiaretti et Robert Cantarella. De 1984 à la fin des années 1990, nous avons ainsi, tous les quatre, présenté nos spectacles en alternance à l'Atalante. Puis, peu à peu, nous nous sommes également mis à accueillir d'autres compagnies, d'autres metteurs en scène auxquels nous avons confié les clefs de notre outil de travail.

Comment pourriez-vous définir l'âme de l'Atalante ?
Je crois, qu'avant tout, il s'agit d'un lieu de création de théâtre de texte. Un petit lieu de béton, pas très haut sous plafond, dont on peut s'emparer assez facilement. L' Atalante possède en effet une dimension vraiment propice à l'intimité, un rapport scène-salle qui place le spectateur au cœur de ce qui naît sur le plateau. Et puis, je crois que l'idée de compagnonnage est très présente, ici, car chaque créateur investit totalement le théâtre. Ce sont les compagnies que l'on reçoit qui gèrent l'accueil du public, la caisse...

De quoi sera composée votre saison 2007-2008 ?
Tout n'est pas encore définitivement programmé. Il reste quelques incertitudes. Je peux cependant vous dire qu'Agathe Alexis créera en septembre une pièce d'une auteure d'origine uruguayenne : Susana Lastreto. René Loyon, quant à lui, mettra en scène l'Antigone de Sophocle au mois de janvier 2008. Enfin, Martine Drai présentera, au mois de mars, l'un de ses propres textes construit autour de l'univers du tango.
Interview par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 02/07/2007

-
Haut