Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Monsieur Zinck au restaurant !
Royal au bar !
Tout ce qui est petit est mignon, et dans le tout petit café-théâtre du Bout, minuscule écrin en plein cœur de Pigalle, on peut dénicher de grands talents. Christophe Zinck, artiste au visage de cartoon, est de ceux-là. Il redécouvre l'univers du restaurant, scène idéale de la comédie humaine.
Six ans en tant que chef de rang dans une grande brasserie du 16e arrondissement : ça en fait des clients à servir, à renseigner, à supporter, mais aussi des patrons, des collègues, des cuisiniers. Christophe Zinck les a observés et fort de son expérience de comédien, il a fini par les croquer. En décortiquant leurs tics, leurs expressions, leur psychologie, il en a dressé une galerie d'une dizaine de personnages. Le serveur, le cuistot tyrannique, la patronne, le critique gastronomique, le mondain et sa mère... Tous plus déjantés les uns que les autres, ils évoluent pendant plus d'une heure dans le restaurant "À la fraise qui tue", intervenant dans les sketches des uns et des autres. Christophe Zinck réussit même à créer des mimiques appelées à devenir cultes. Le "tchin-tchin" de son "mondain" s'adressant à un public forcément pauvre a de grandes chances de se propager dans les dîners entre copains. Après le restaurant, Christophe Zinck s'attaquera aux croisières, mettant à profit l'un de ses derniers voyages en Égypte, en attendant peut-être un Monsieur Zinck au théâtre où nous pourrions tous être potentiellement l'un de ses prochains personnages.
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 15/05/2007

-
Haut