Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Charlie Hell


Jean-Claude Dreyfus
De l’art de la manipulation
Librement inspiré de l'ouvrage éponyme des professeurs Beauvois et Joule, ce "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens", que Jean-Claude Dreyfus et la Compagnie C(h)aracteres, fondée par Gérald Garutti, nous invitent à feuilleter, se révèle un savoureux exercice de style, caustique, hilarant et impertinent. En enfer, les maîtres de la manipulation que furent Mitterrand, Freud, Nixon, Shakespeare, Salomé ou encore Maître Renard, continuent leur petit cirque : le goût du pouvoir est bel et bien l'œuvre du diable !
Quel est le propos de ce Traité de manipulation ?

Nous allons créer ce spectacle en pleine joute électorale et ce Traité peut donner envie de voir comment on peut être manipulé au quotidien, y compris sur le plan politique, puisqu'il dénonce les phénomènes de manipulation qui surviennent dans nos vies de manière insidieuse. C'est un spectacle ludique conçu autour du cabaret, de la magie, du transformisme (nous incarnons tour à tour différents personnages). Je suis le diable, mais également Dieu et Corneille ! Je reçois Jouvois en enfer (le "condensé" des auteurs du Traité), auquel vont se mesurer les grands maîtres de la manipulation !

Quelques exemples de manipulation ?

Les entretiens d'embauche : on fait asseoir le candidat sur une chaise un peu plus basse, on lui fait miroiter un poste qu'on ne lui destine pas pour lui en faire accepter un autre ! En politique, l'outil de manipulation numéro 1 reste le sondage. Le bulletin de vote va en général au dernier qui a parlé et donne l'impression de laisser la liberté. Mitterrand disait : "Vous votez pour qui vous voulez !"

Cette pièce est aussi une critique du pouvoir...

Le pouvoir dépossède de toute réalité. Vouloir le pouvoir, c'est être manipulé par son propre caractère. Aujourd'hui, nous avons affaire à des gens qui veulent régner bien que nous ayons aboli la monarchie en 1792. Nous sommes en pleine Star Ac', à celui qui brillera le plus. Nos citoyens pourraient rester maîtres de leur destin, mais comme ils sont eux-mêmes manipulés par l'argent, ils votent pour leur paroisse !

Quel regard portez-vous sur les manipulations à l'échelle planétaire ?

C'est une dictature générale de la pensée unique qui arrive sur notre planète et contre laquelle nous n'avons pas vraiment d'échappatoires. C'est une évidence que l'on manipule les pays du tiers monde et que nous sommes manipulés par le gouvernement américain. L'écologie est aussi une grosse manipulation. Nous abîmons la planète, certes, mais trier nos ordures n'y changera rien, sinon faire de nous des citoyens normés. Il permet aussi de faire des stars de l'humanitaire. Si ces associations perdurent depuis tant d'années, c'est bien la preuve qu'elles ne servent à rien, sinon à enrichir leurs dirigeants en exploitant le sentiment de culpabilité. En tout cas, le propos du spectacle est vraiment de rire ensemble de nos travers : nous ne nous posons pas en donneurs de leçons ou maîtres à penser blaireaux !
Interview par Alain Bugnard
Paru le 26/03/2007

-
Haut