Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Alain Chapuis et Marie Blanche
nous présentent leurs amis, les Bobos
Couple dans la vie comme sur scène, Marie Blanche et Alain Chapuis terminent la tournée de leur duo, Toi Zé Moi, avant de retrouver d'autres comédiens dans "Nos amis les Bobos", comédie écrite et mise en scène par Alain qui sera à l'affiche du Mélo d'Amélie en janvier.
Ils vous ont fait quelque chose les bobos ? Vous vous vengez ?
Non, bien au contraire ! Nous sommes, nos amis sont des bourgeois bohème. Cette comédie se moque gentiment de nos paradoxes. Avec notre culture judéo-chrétienne, on se sent coupable de vivre dans une société où l'on jouit de tout quand d'autres n'ont rien. Pour autant, on ne délaisse pas notre confort pour aller vivre dans les bidonvilles. Alors, on achète des produits du commerce équitable - mais aussi des chaussures pas cher made in... On parle d'écologie à tour de bras - tout en roulant en 4x4. On donne aux assos, c'est utile - et ça permet de défiscaliser. D'un côté le meilleur, de l'autre des trucs moins avouables ! Bref, une dualité permanente entre les idées et les actes.

Qui sont les huit protagonistes de cette comédie ?
Ils sont prof, médecin, artiste..., de gauche et plutôt à l'aise financièrement. Ils s'apprêtent à partir en Afrique pour décompresser. Selon le vocabulaire et la logique bobo, il ne s'agira pas de voyage et de vacances, mais d'un trek à but humanitaire. Ils ont entre 35 et 40 ans et se connaissent depuis une quinzaine d'années. Et c'est là que réside l'un des principaux ressorts comiques : en quinze ans, les couples se sont formés, défaits, d'autres se sont créés... entre eux. Ce voyage va raviver rancœurs et cicatrices mal fermées. Exit leur si belle harmonie de surface ! Bienvenue intrigues et stratagèmes en tout genres !

Une foule de personnages, des relations complexes... comment le spectateur s'y retrouvera-t-il ?
Avant le début du spectacle, une vidéo rappelle l'histoire de chaque personnage et de chaque couple qui gardera pendant le spectacle un «code couleur». Le public repèrera alors tout de suite qui est avec qui... aujourd'hui et entrera de plain-pied dans son intimité. Enfin, comme il n'y a aucune unité de lieu (on va même en Afrique), la mise en scène est très évolutive, la balance lumière partage le plateau entre les différents endroits. Quelques éléments de décor, un rocher, un feu de camp par exemple, et une bande-son viennent nourrir l'illusion.

Travailler en couple, n'est-ce pas difficile ?
Non car on s'entend vraiment bien. Mais c'est agréable de partager la scène avec d'autres partenaires, surtout quand on a déjà joué ensemble, qu'on s'apprécie personnellement et qu'on retrouve l'équipe d'un théâtre qui fut le premier à nous accueillir à notre arrivée de Lyon. Pourtant, nous serons à nouveau deux dans Noces de plomb, spectacle qui racontera l'histoire d'un couple qui rassemble copains, amis et famille pour fêter sa séparation. Nous nous régalerons à jouer plusieurs personnages car, là encore, il se passera beaucoup de choses. C'est ça la magie du spectacle, tout est possible !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 09/02/2007

-
Haut