Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©J.N.Hazemann


“Dialogue aux enfers” au Lucernaire
entre Machiavel et Montesquieu
Où un tyran suce la substantifique moelle d'un humaniste pour justifier sa politique. Une brillante joute verbale.
Cette rencontre n'a rien d'académique. D'abord, Machiavel (1469-1527) rencontre Montesquieu (1689-1755). Puis, l'un et l'autre sont des "représentations". Le premier, de Napoléon III. Le second, d'un défenseur des vertus républicaines que ce philosophe ne fut qu'à travers l'interprétation donnée par Marat de son Esprit des lois. Elle se déroule enfin sur une plage déserte du royaume des ténèbres. Bien que Maurice Joly ait écrit ce texte en 1864 pour dénoncer la tyrannie de Napoléon III (à l'époque, le livre fut aussitôt interdit et son auteur emprisonné), il met en lumière les mécanismes du despotisme d'aujourd'hui. Mais rassurez-vous, nul n'est besoin de connaître ces personnalités sur le bout des doigts pour apprécier ce moment car la langue et la pensée, comme le procédé, y sont d'une grande limpidité. L'évidence saisira chacun : les propos tenus par les excellents Jean-Pierre Andréani et Jean-Paul Bordes sont d'une brûlante actualité. Malheureusement, en effet, les peuples continuent de se laisser manipuler par les tyrans habiles... et les hommes politiques en quête du pouvoir le plus étendu possible !
Caroline Fabre
Paru le 05/04/2006

-
Haut