Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Laurencine Lot


“Samuel dans l’île”
Au Funambule
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la rencontre de deux hommes que tout oppose. Un bain de tolérance et d'amour signé Jean-Claude Deret-Breitman.
Samuel est un vieux médecin juif que les alliés ont mis à l'abri sur une île déserte. Pour rompre une infernale solitude, le brave homme soliloque à longueur de journée. S'imaginant reçu à l'Académie française ou honoré d'un prix Nobel, tout lui est motif à discourir et son imagination ne connaît pas de bornes : ne s'adresse-t-il pas aux palmiers pour essayer de leur vendre des aspirateurs... ? Soudain, un avion s'écrase avec, à son bord, un officier allemand qui s'en tire avec quelques égratignures. Généreux et humaniste, Samuel, qui a perdu sa famille dans les camps, prend soin du militaire qui fait montre d'une rigidité toute germanique. Les deux hommes vont-ils parvenir à s'entendre ?
Jean-Claude Deret-Breitman a toujours écrit. Le scénariste des épisodes du fameux Thierry la Fronde le dit avec ce sourire qui ne le quitte jamais : "Enfant je mentais tout le temps et je me suis vite aperçu qu'écrire était le seul moyen d'échapper à la réprimande." Avec cette pièce, il démontre qu'il a su conserver une plume alerte à l'humour irrésistible. Ses thèmes nous touchent ; sa façon de les traiter nous enchante. Avec son jeune compère Yvon Carpier, ils nous livrent une belle confrontation savamment orchestrée par Sonia Vollereaux. Le violon de Liviu Badiu vient donner la petite touche émouvante à un spectacle qui a la force de la maturité et la fraîcheur de la jeunesse.
Philippe Escalier
Paru le 22/03/2006

-
Haut