Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


À petit feu
au Mélo d’Amélie
Un plat de résistance féminine à ne manquer sous aucun prétexte !
Forte du succès d'un premier livre, Léa Belmont a écrit un manuscrit qui dénonce d'une plume acérée le monde de l'édition. Un grand nom de l'édition, homme fort petit en dedans, lui met le marché en main : pour être éditée, elle devra payer de sa personne en fin de repas ! Sous l'œil d'un maître d'hôtel esthète et philosophe, cette femme de tête et de cœur doit, tout en finesse, affronter un homme trivial et sûr de lui qu'elle parviendra à peine à décontenancer. Autour d'un plat d'escargots fusent alors d'incisives reparties où s'entremêlent habilement pouvoir et détresse. Créée, en 1998, sous le titre du roman d'Henri-Frédéric Blanc - Nuit gravement au salut -, dont elle est adaptée par Marc Brunet, cette pièce garde ici toute sa subtilité tout en jouant plus ardemment la carte de l'humour. Pourtant, Ludovic Laroche va jusqu'au bout de la muflerie brutale sans s'octroyer le droit de tomber dans la caricature et Karine Poitevin use d'une belle palette de nuances en restant toujours élégante. Sébastien Tortellier, quant à lui, égaye le plateau par une gestuelle soulignant le côté atypique de son personnage. Résultat, sous la houlette de Jean-Christian Fraiscinet (collaboration artistique), ils nous servent un menu gouleyant à savourer sans modération !
Caroline Fabre
Paru le 31/03/2006

-
Haut