Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Armelle est au Mélo d’Amélie !
L'héroïne de "Caméra Café", la série culte diffusée sur M6, est sur les planches du Mélo d'Amélie pour son premier one-woman-show, "Le Voyage en Armélie", dans lequel elle incarne tour à tour Marie-Antoinette, une strip-teaseuse ou encore une aristocrate psychorigide ! Autant de personnages drôlatiques et caustiques !
Vous présentez ce spectacle comme un voyage au cœur de votre univers...
Le Voyage en Armélie est en effet mon pays intérieur. Ce sont dix années d'apprentissage durant lesquelles j'ai appris à connaître la comédienne que j'étais, mes envies, mes désirs. J'aborde des thèmes qui me sont chers, des idées que je souhaite défendre, tout en faisant de la comédie, modeste mais honnête ! J'ai laissé une place importante au chant pour donner un ton que l'on ne trouve pas dans d'autres one-women-shows mais aussi à l'histoire de France : j'aime beaucoup jusqu'au xviiie siècle le mélange de sublime, de grandeur et de trivialité, à l'image de la vie !

Pourquoi aimez-vous particulièrement les rôles de bourgeoises ?
Je trouve que ce sont des femmes extrêmement drôles : elles ne doutent pas une seconde d'elles-mêmes et sont convaincues de leur supériorité ! Ridiculiser la bourgeoise est une grande tradition de la comédie en France : le public aime s'en moquer. J'incarne par exemple une aristocrate psychorigide confrontée à une situation extravagante : le bébé dont elle vient d'accoucher a deux sexes ! La façon dont elle est dans le déni - elle fait comme si tout allait très bien - est très surprenante, car malgré tous ses préjugés, elle a une certaine ouverture d'esprit. En terme de comédie, un personnage pétri de règles qui se retrouve là où il ne devrait jamais être, c'est toujours très fort ! Il y a aussi Évelyne qui, sous sa machine à UV, se demande si elle va s'acheter un manteau ou adopter un enfant ! Cette femme est monstrueuse car elle considère cet enfant comme un objet mais, en même temps, elle ne le traite que de la façon dont elle est elle-même traitée par son mari ! On est dans une société où tout est réduit à la consommation et où l'on traite les êtres humains comme des objets, alors que je suis beaucoup plus attachée au sujet ! Mais je joue tout ce qui m'amuse et que je suis capable de faire : une strip-teaseuse, un enfant de chœur, une déniaiseuse interlope ou encore une poupée russe !

Quels sont vos projets en matière de cinéma et de télévision ?
Après avoir tourné 700 épisodes de Caméra Café, je me consacre pour le moment au théâtre et au cinéma ! Je vais tourner dans un film de Charlotte de Turckheim, Les Aristos, une comédie hilarante sur une famille d'aristocrates ruinés. J'espère prolonger en septembre Le Voyage en Armélie dans une plus grande salle et le renouveler car j'ai d'autres sketches et chansons en réserve !
Interview par Alain Bugnard
Paru le 15/07/2005

-
Haut